Réunion de deux jours des membres de CHAs-ACHAP avec l’équipe IMA World Health à Nairobi, Kenya

IMA World Health, partenaire clé d’ACHAP, a organisé un salon de deux jours (29-30 mai 2018) à Nairobi-Kenya de plus de 20 représentants de plusieurs bureaux de pays et partenaires de la Plateforme des associations chrétiennes de la santé en Afrique. L’objectif était de renforcer les capacités en matière de narration d’histoires, de photographie et de l’éthique en matière de communications et de créer un réseau de soutien et de partage entre le personnel sur terrain et les employés du siège.

Les effets de ce qui précède sont qu’il y a une faible utilisation des services liés au VIH en raison de la stigmatisation interne, de la baisse de l’estime de soi, de la dépression et des changements de comportement négatifs (par exemple, ne pas utiliser les services disponibles) en raison de la peur de la stigmatisation et de la discrimination au niveau de la communauté et des services de soins de santé. Les gens refusent ou retardent le dépistage du VIH et l’accès aux services de santé.

Formation des formateurs par CHAN avec l’appui d’ACHAP à l’intention des professionnels de santé au Nigeria.

Cette année au tout début du mois de Juillet, le CHAN a organisé une formation des formateurs des professionnels de santé sur les protocoles du VIH et la stigmatisation- discrimination avec ces objectifs mentionnés ci-dessous pour éliminer la stigmatisation et la discrimination dans les établissements de soins de santé du réseau CHAN:

  1. Sensibilisation à la stigmatisation et à la discrimination, y compris dans le contexte des droits des personnes vivant avec le VIH et de l’impact négatif de la stigmatisation.
  2. Soutenir l’application des protocoles et du code de conduite (y compris la charte du patient) qui renforce les droits et les obligations des patients dans les structures de santé.
  3. Soutenir l’application des protocoles et du code de conduite qui renforcent la protection des professionnels de santé contre l’exposition professionnelle au VIH.

Pour ce faire, il faudra élaborer une liste de contrôle pour un environnement sans stigmatisation et mettre en place des politiques, avoir un code de conduite pour guider les agents de santé sur le lieu de travail, mettre en place des programmes de renforcement des capacités pour les travailleurs de santé afin de mettre à jour leurs connaissances sur le VIH/sida, élaborer et mettre en place un plan d’action sur la Stigmatisation et la Discrimination , ainsi qu’un programme de Suivi-Evaluation.

Le programme de formation a été conçu par d’autres membres de l’ONUSIDA, des ACS ou de groupes au Nigéria qui ont travaillé sur la stigmatisation et la discrimination. Un questionnaire pré et post -test a également été administré aux bénéficiaires de la formation.