CHAN, champion pour la lutte contre la stigmatisation liée au VIH et la réduction de la discrimination parmi les professionnels de la Santé.

This post is also available in: enEnglish (Anglais)

Au Nigeria, il existait une législation contre la stigmatisation et la discrimination à l’égard des personnes vivant avec le VIH (loi anti-discrimination, 2014) après une enquête sur l’indice de stigmatisation du VIH menée en 2010 par le Réseau des personnes vivant avec le VIH au Nigeria (NEPWHAN). Cependant, une étude de suivi en 2015 a conclu que la stigmatisation et la discrimination étaient encore élevées, avec un taux allant de 5,2 % à 25,8 %.

Les effets de ce qui précède sont qu’il y a une faible utilisation des services liés au VIH en raison de la stigmatisation interne, de la baisse de l’estime de soi, de la dépression et des changements de comportement négatifs (par exemple, ne pas utiliser les services disponibles) en raison de la peur de la stigmatisation et de la discrimination au niveau de la communauté et des services de soins de santé. Les gens refusent ou retardent le dépistage du VIH et l’accès aux services de santé.